Liège se réveille et réclame plus de démocratie

news culture

En 2015, une ville de Belgique sera choisie par l’Europe comme Capitale Européenne de la Culture.

Une chape de silence s’est abattue sur cette information pour le plus grand profit de la ville de Mons (Hainaut) qui est seule candidate à ce jour.

liegeculture2015.eu

En effet, le bourgmestre de la ville candidate n’est autre que le président du parti socialiste et le bourgmestre de Liège appartient au même parti politique.

Cela expliquerait-il cela ?

Mais deux citoyens liégeois, Alain De Clerck et François Schreuer, se sont rendu compte qu’une occasion unique de promotion et de mise en valeur de la culture en Pays de Liège et, par voie de conséquence, dans l’Eurégio, composée de Liège, Hasselt, Maestricht, Aachen et Köln, était sinon rejetée mais bien ignorée par le Conseil communal de Liège.

Or la Ville Européenne de la Culture lancée le 13 juin 1985 par le Conseil des Ministres européens sur l’initiative de la Ministre grecque de la Culture Melina Mercouri a été créé dans le but de rapprocher les citoyens de l’Union Européenne (à cette époque là, Communauté Economique Européenne),

En 1999, la « Ville européenne de la Culture » est renommée « Capitale européenne de la Culture », et est depuis financée par le programme Culture 2000, mais a conservé le même mission, utiliser la culture pour une meilleure intégration des nationaux en Europe.

Il s’agit là d’une volonté démocratique de l’UE de mettre en avant l’expression populaire d’une culture riche et commune à l’Europe.

Il est donc exclu que ce titre, décerné par un jury de 13 experts composés de 7 membres désignés par les institutions européennes et de 6 membres nationaux, soit attribué d’une manière autoritaire par décision politique.

Pour que le jeu ne soit donc pas faussé, il importe d’avoir plusieurs candidatures de ville et non une seule favorisée pour quelque raison que ce soit.

Liège donc se réveille et exige par la voie d’une pétition de figurer parmi les candidats possibles.

Ne pas répondre à cette demande serait un grave déni de justice comme le fait d’écarter d’autres cités.

Si le choix est déterminé ou imposé à l’avance, l’Europe démocratique n’existe plus.

Suite à cette action, d’autres citoyens liégeois de la ville mais également de la province se lance dans la bataille pour gagner l’accès à la candidature.

René G. Thirion vient de créer un site Internet www.liegeculture2015.eu afin d’aider au combat, pas encore gagné de citoyens contre des arrangements « politiques »

Liège le vaut bien, Liège le mérite bien.

En effet, la Cité Ardente de Liège a de nombreux atouts.

Par son histoire millénaire et par ses nombreux créateurs contemporains qui innovent dans tous les domaines, par ses institutions phares comme par son dense tissu associatif, par son patrimoine matériel et immatériel comme par sa culture populaire, Liège est sans nul doute la principale ville culturelle de la Wallonie, n’en déplaise à Monsieur Di Rupo.

Sa position géographique a en outre fait de Liège, depuis des centaines d’années, une passerelle entre le monde latin et le monde germanique.

Aujourd’hui, en renouant des liens avec Maastricht, Aachen ou Hasselt, Liège est en train de redevenir un lieu de dialogue européen.

Cologne, Charleroi, Luxembourg ou Bruxelles sont à peine plus éloignées et, avec le TGV, Liège occupe désormais une position centrale en Europe.

Alors que la Wallonie a la possibilité de défendre une candidature au titre de capitale culturelle européenne, nous affirmons que tout plaide pour que ce soit Liège qui soit choisie.

Si la Wallonie veut se redresser, elle doit cesser sa politique du saupoudrage et montrer à l’étranger ce qu’elle fait de meilleur

Avec l’horizon de 2015 et la programmation de qu’il faudra construire, Liège trouverait un défi à la mesure de l’enjeu : celui de son avenir.

Augmenter son rayonnement culturel de manière continuer sa longue présence sur le terrain des artistes de toutes qualités et en profiter pour communiquer les capacités d’innovation apportées notamment par son université.

Dans son passé, Liège a essaimé ses artistes et chercheurs dans le monde. Demain elle sera encore plus prolifique.

Liège Culture 2015 est une création de René G. Thirion, dont le passé institutionnel plaide en faveur de ses qualités à revendiquer cette orientation.

A propos de René G. Thirion

Il a été notamment Secrétaire général de la Société Générale des Représentants de Commerce de Liège et de la Chambre Française de Commerce et d’Industrie de Liège/Luxembourg, Administrateur de l’Association des Industries de Herstal, de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Liège, des Amitiés Françaises.

Il a été Rédacteur en chef du Représentant Belge, Chroniqueur marketing de l’AIHE Revue, de Gagnez Magazine (mensuel de la CCILg pendant 14 ans) et du Moniteur Francophone de la Boulangerie/Pâtisserie, Commandeur de la Commanderie des Costes du Rhône, Chargé de cours à l’IFPME de Verviers, en Marketing, Techniques de Vente.

Contact Presse

  • René G. Thirion
  • Téléphone 32 (0) 43 88 32 59
  • Courriel : rene.thirion@liegeculture2015.eu