Ces présidents d’Afrique Francophone prêts à tout pour rester au pouvoir

news actualites

« Agence presse, le 22/03/2014: La particularité où le lien caractérisant ces États d’Afrique où cet esprit de reniement à le vent en poupe est qu’ils sont francophones… »

Les morpions de la politique en Afrique

Bons nombres d’États Africains tel le Cameroun ont modifiés leur constitution (loi fondamentale, disposition majeure) afin de maintenir en exercice le président frappé d’interdiction à poursuivre l’exercice des fonctions suprêmes ; Bons nombres d’autres États africains, à l’instar du Burkina-Faso, du Burundi, de la République démocratique du Congo, etc, s’investissent à vouloir modifier leur constitution dans la même entreprise à vouloir imposer le président en place frappé d’inéligibilité par le texte fondamental.

Le pourquoi du comment?

Le questionnement serait à savoir non pas de ce qui pousserait ces États au reniement des valeurs et principes, mais dans un premier temps, plutôt à savoir qu’est-ce qui a conduit (contraint, imposé…) ces États à ériger des normes fondamentales qu’il serait aisé sans responsabilité encourue à piétiner ? Puis dans un second temps à savoir qu’est-ce qui a bien pu changer ou se passer d’évolution suscitant l’assurance que la transgression des valeurs et principes serait sans conséquence ? Enfin à savoir quel(s) serai(en)t le(s) bienfait(s) en avantage(s) profitable(s) aux différents acteurs (populations, dirigeants, partenaires étrangers) concernés ?